Encore un été de passé.....

SUD Education Var
mardi 6 septembre 2005
par  SUD Education Var

Et encore un coup dur pour les salariés. Après les retraites et la décentralisation en 2003, la Sécurité Sociale en 2004, les salariés voient, encore cette année, leurs droits diminuer durant la trêve estivale.

Cette fois-ci, le gouvernement facilite le licenciement grâce à un nouveau contrat de travail (CNE) ouvert aux entreprises de moins de 20 salariés (adopté au conseil des ministres du 2 août !). A tout moment, au cours des deux premières années, l’entreprise pourra mettre fin au contrat de travail du salarié, sans avoir à donner d’explications !

Encore des cadeaux pour le MEDEF et comme si cela ne suffisait pas, d’autres aménagements du droit du travail ont vu le jour quelques jours après : formalités administratives d’embauche simplifiées dans les entreprises de cinq salariés au maximum, neutralisation fiscale et sociale du franchissement du seuil des 10 salariés et, ce qui est grave, la non prise en compte des moins de 26 ans dans le calcul des effectifs pour l’appréciation de seuils déclenchant l’application d’obligations prévues par le code du travail ou d’obligations financières. Ceci entraîne des conséquences sur les obligations sociales des chefs d’entreprises, notamment en matière de représentation du personnel (exit les syndicats !). Ainsi petit à petit, on bâillonne les salariés qui voient, en plus, leur bas de laine, le taux du livret A, leur seul moyen d’économie pour la plupart, diminuer de 2,25 % à 2 % au 1er août.

En ce qui concerne les chômeurs, le décret sur leur contrôle a été transmis, jeudi 21 juillet, aux partenaires sociaux « pour avis », c’est-à-dire sans en tenir compte ! Ce texte prévoit, un renforcement du suivi et de nouvelles sanctions graduées. Le chômeur devra faire état d’"actes positifs et répétés en vue de retrouver un emploi, de créer ou reprendre une entreprise. "

Celui-ci verra, s’il n’est pas assez « actif », son allocation chômage réduire de 20 % pour une durée de deux à six mois, jusqu’à sa suppression définitive. Et si cela continue, il ne pourra même plus compter sur le RMI pour survivre car la gestion, confiée aux départements est lourde (le département du Rhône a suspendu, au printemps, l’allocation à quelques 850 personnes).

Et du côté du public, ce n’est pas mieux. On embauche 45 000 jeunes salariés à statut précaire et à temps partiel au lieu de créer de vrais postes statutaires, qualifiés, nécessaires depuis des années à l’Education Nationale. Quel avenir offre le gouvernement à ces milliers de jeunes et moins jeunes qui ne pourront pas faire de projets puisque leur statut, qu’il soit public ou privé, ne leur permettra pas de demander un emprunt ou de se loger décemment : « Bailleurs et banques se méfient des salariés en période d’essai » titrait le journal Le Monde du 01.08.05.

Dans le même temps, pour intimider les salariés et ainsi limiter leur volonté de se révolter, l’Etat policier continue sa politique de répression syndicale : Roland Veuillet auquel le Conseil Supérieur de la Fonction Publique à donné raison en janvier 2005 doit pourtant entamer une 3ème année scolaire à Lyon, les poursuites envers les lycéens et les enseignants ayant pris part au mouvement de grève du printemps 2005 sont maintenues, les syndicalistes sont poursuivis par leurs patrons comme les 14 postiers de Bègles...

Malgré le « NON » plébiscité au Référendum sur le TCE traduisant, dans l’ensemble, un refus à une politique ultra libérale, ce gouvernement continue à détruire tous nos droits sociaux afin de satisfaire les plus privilégiés de ce pays.

Allons-nous les laisser faire encore longtemps ?

Jusqu’où allons-nous supporter sans réagir ?

Pour SUD Education il est clair que c’est dans le cadre de la plus large unité (intercatégorielle, interprofessionnelle) et de toutes les solidarités sociales (avec les chômeurs, les précaires, les intermittents, les sans papiers et tous les sans droits) que nous devons retrouver le chemin de la mobilisation et reprendre l’offensive.

L’Assemblée Générale de SUD Education Var, mardi 30 août 2005

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Projection débat avec le collectif Pièces et Main d’Oeuvre

jeudi 8 novembre 2012

Des nanotechnologies à la société de contrainte

Mercredi 14 novembre
18h30, Campus de la Garde, Amphi K18

Nanotechnologies, physique nucléaire, sciences cognitives, imagérie cérébrale, réalité augmentée, neuromarketing : la recherche scientifique et technologique transforme le monde.
Quel monde sommes-nous en train de fabriquer ?
Les chercheurs peuvent-ils s’affranchir de la responsabilité des applications délétères de leurs découvertes ?
Le progrès scientifique engendre-t-il inéluctablement la dégradation des rapports sociaux et de la nature ?
Faut-il continuer à depenser des milliards (ex : 6.3 milliards d’euros pour le LHC du CERN) pour des instruments scientifiques alors que les hopitaux et les écoles ferment ?
Y’a-t-il une bonne et une mauvaise recherche ?
Faut-il « Sauver la recherche », la controler ou l’arrêter ?

A l’invitation de l’Intersyndicale de l’Université du Sud Toulon Var, le collectif Pièces et Main d’Oeuvre viendra nous présenter son film « RFID : la police totale » (28’). La projection sera suivie d’un débat qui sera l’occasion de discuter du rôle et de la responsabilité de la recherche scientifique.

http://www.nanomonde.org/Projection-debat-des

Communiqué suite au suicide de notre collègue de Jean Moulin Béziers

dimanche 16 octobre 2011

Le syndicat SUD-Education de l’Hérault souhaite faire part de la vive émotion suscitée dans l’ensemble de la profession par le suicide de notre collègue dans la cour du Lycée Jean Moulin de Béziers.

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes

lundi 28 mars 2011

"Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l’idéologie d’extrême droite"

VISA regroupe des militants de la FSU, de la CGT, de la CFDT, de Solidaires.

Forum Social Local - La Seyne sur Mer

dimanche 25 avril 2010

Travailler dans l’Europe à 27 : présent et avenir

Vendredi 7 mai 2010
Samedi 8 mai
Dimanche 9 mai

Tout le programme sur le site d’ATTAC Var

Attention : pour la journée du samedi inscription obligatoire (bulletin sur le site d’ATTAC Var)

Manifestations varoises du 29 janvier 2009

vendredi 30 janvier 2009

Deux manifestations imposantes :

- Toulon : 27000 manifestants
- Draguignan : 3000 manifestants

Assemblées Générales de grévistes le jeudi 29 janvier 2009

lundi 26 janvier 2009

Les sujets de mécontentement des personnels de l’Education ne manquent pas (SMA, 60h, RASED, réforme des lycées et des IUT, suppressions de postes, atteintes au droit syndical, pressions hiérarchiques, etc...). Quelles suites donner à la journée de grève du 29 janvier ?

- 14h30 à Toulon (salle de la Méditerranée, quartier Port Marchand)

- 14h00 à Draguignan (salle de conférence, place Cisson)

Affiche grève du 29 janvier 2009

vendredi 16 janvier 2009

Affiche Solidaires Var pour la grève du 29 janvier 2009

Samedi 17 janvier 2009 : Journée de mobilisation dans l’Education Nationale

lundi 12 janvier 2009

Pour la défense de l’Education Nationale, contre la casse du service public d’éducation !

Dans le Var deux rassemblements :
- 10h30 à St Maximin, devant le lycée Janetti
- 12h30 à Toulon, place de la Liberté

Affiche de rentrée !

vendredi 29 août 2008

A coller partout !!!

Dans les salles des maîtres, les salles des professeurs, panneaux syndicaux...

Originales disponibles au local SUD Education Var, format A2 !

Contre les heures supplémentaires !

vendredi 29 août 2008

Des affiches sont téléchargeables pour la rentrée.
Sur le site de la fédération des syndicats SUD Education !

Vous trouverez aussi un "Kit Heures Supplémentaires" : modèle de lettre de refus, circulaire officielle et un modèle de pétition !!!