A la santé de la démagogie et de l’archaïsme

SUD Education Var
jeudi 24 novembre 2005
par  SUD Education Var

Nous ne reviendrons pas sur l’énorme imposture démagogique que constitue l’application du décret du 26 août 2005 concernant les replacements « en interne ». Ce texte échafaudé par quelques bureaucrates oeuvrant en pleine lumière dans un Ministère qui ne prend en compte ni l’intérêt des enfants ou des adolescents ni celui du personnel assigné à leur éducation, souligne le degré de déperdition dans lequel nous nous laissons emporter.

Car cette supercherie qui inquiète même les administratifs chargés de la faire appliquer est le fruit d’un cocktail où l’autoritarisme se mêle à beaucoup d’incompétence et de mépris. Cette imbuvable mixture destinée à étourdir les familles est fournie par notre Ministre-Manager sur un plateau accompagnée d’autres mesures toutes aussi indigestes mitonnées par son prédécesseur.

En effet la « loi Fillon » ne tient pas toute dans ce jeu de dupes que sont les « remplacements ». Ainsi, sur l’air de la Marseillaise apprise à l’école primaire, les futurs élèves des lycées professionnels verront leurs établissements bradés aux intérêts privés des patrons locaux selon le code de la rentabilité. Combien seront-ils à bénéficier de l’affligeante « bourse au mérite » attribuée en fonction de la mention obtenue au brevet des collèges ?

Que restera-t-il aux enfants des classes populaires qui ne seront pas reconnus méritants ? Le socle des indispensables leur ouvrira les portes de la filière du chômage et de la précarité, démunis de savoir et licenciés « es chair à patron » tout au long de leur vie.
Par ailleurs et dans le même ordre des choses, le vieux rêve élitiste des groupes de niveau se matérialise avec l’enseignement des langues vivantes étrangères qui peuvent désormais « être dispensés en groupes de compétences, indépendamment des classes ou divisions ».

Pédagogie innovante ou pédagogie utilitariste ?
Il ne s’agit plus de former des êtres humains, de favoriser l’égalité d’accès à l’éducation, de permettre l’appropriation des connaissances, articulée avec l’acquisition des compétences mais bien de gérer en termes comptables le système éducatif.

Et pour cela l’école a besoin de personnels soumis et disponibles. On fragilise donc leur statut et on les place sous surveillance, grâce aux futurs « conseils pédagogiques ».

Cette politique de « petits chefs, faite de renoncement et de régression, a beau revêtir le costume d’un pseudo modernisme, être parée de déclarations ronflantes, elle repose en fait sur une vision archaïque du monde, celle d’une société d’un autre temps qui n’aurait pas encore opéré sa révolution sociale. L’élitisme, le productivisme et l’autoritarisme n’ont rien de modernes, ce sont des outils éculés qui favorisent l’injustice sociale, la misère matérielle et l’indigence morale.


Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var