Gagner contre le CPE c’est possible !

Fédération SUD Education
samedi 25 mars 2006
par  SUD Education Var

Plus d’un million et demi de manifestants dans toute la France le 18 mars. Les blocages s’étendent dans les facs et les lycées. Le 23 mars, la mobilisation n’a pas faibli. De plus en plus de lycéens entrent dans le mouvement. Villepin s’obstine et joue avec le feu tout en prétendant ouvrir le dialogue.

Par la grève, ensemble, nous pouvons gagner !

Les étudiants et les lycéens restent déterminés. Leur mobilisation contre le CPE et le CNE ne faiblit pas. De nombreux salariés les ont rejoints dans les manifestations du 23 mars. Nous ne pouvons pas laisser les étudiants et les lycéens seuls face à la répression organisée par le gouvernement.

La Fédération SUD Éducation condamne la dangereuse stratégie de pourrissement du premier ministre et la répression policière sauvage qui s’est abattue sur de nombreuses manifestations (un syndicaliste de SUD PTT dans le coma, 420 interpellations le 23 mars). La Fédération SUD Éducation exige l’arrêt de toutes les poursuites.

Les étudiants et lycéens portent ce mouvement depuis plus d’un mois. Ils souhaitent une grève générale avec l’ensemble des salariés. Les représentants de Solidaires (dont SUD Éducation est membre) portent cette demande dans l’intersyndicale nationale.

La Fédération SUD Éducation appelle les personnels de l’éducation nationale à la grève pour être aux côtés des étudiants et lycéens et obtenir avec eux le retrait du CPE.

SUD Éducation revendique :

- le retrait pur et simple du CPE-CNE, préfiguration du « contrat unique » voulu par le MEDEF et instrument de généralisation de la précarité à tous les salariés.

- le retrait total de la loi sur la prétendue « égalité des chances ».

Comment en effet, oser parler « d’égalité des chances » quand cette loi :

- réinstaure le travail de nuit à 15 ans,

- rejette de l’enseignement général les enfants en difficultés scolaires des quartiers populaires dès l’âge de 14 ans,

- casse les ZEP, renforçant la ghettoïsation,

- menace des familles modestes de retrait des prestations familiales,

- instaure la précarité généralisée de toute la jeunesse face à l’emploi par la mise en place du CPE.

Les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens ont décidé dans l’unité d’une journée nationale de grève interprofessionnelle pour le 28 mars. Nous appelons à mettre en place dans les universités et les lycées des assemblées générales de l’ensemble des personnels avec les lycéens et les étudiants mobilisés contre la précarité, pour débattre, s’informer et prendre localement toutes les initiatives qui permettront d’amplifier le mouvement, de reconduire la grève et de réussir la journée du 28 mars.

Ils veulent des jeunes soumis, nous travaillons à l’émancipation de la jeunesse.

La Fédération SUD Éducation appelle à construire une grève massive pour le mardi 28 mars et à mettre en place les conditions de sa reconduction si le pouvoir persiste dans son obstination.


Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var