Gagner contre la précarité ! Grève générale mardi 4 avril

Union syndicale Solidaires
jeudi 30 mars 2006
par  SUD Education Var

La journée de grève et de manifestations du 28 mars a été une véritable déferlante populaire contre le CPE  Malgré près de 3 millions de manifestants et une très grande majorité de français opposée à ce projet, le gouvernement refuse de le retirer  L’intersyndicale et la coordination étudiante appellent à une nouvelle journée nationale de grève et de manifestations le 4 avril  Si le gouvernement ne cède pas, il faut préparer les conditions de la grève générale reconductible 

Après le Contrat nouvelle embauche (CNE) pour les entreprises de moins de 20 salariés, le gouvernement veut imposer le Contrat première embauche (CPE) pour les jeunes jusqu’à 26 ans. CNE et CPE comportent une disposition qui institutionnalise la précarité : le salarié peut être licencié sans justification pendant deux ans.

La loi dite “Pour l’égalité des chances” qui institue le CPE comporte aussi d’autres mesures socialement régressives : la possibilité d’entrer en apprentissage à 14 ans ; la possibilité de faire travailler de nuit les jeunes à partir de 15 ans ; la possibilité de supprimer les allocations familiales aux familles.

C’est aussi cette loi qu’il faut aujourd’hui remettre en cause dans sa totalité.

La mobilisation contre le CPE s’appuie sur l’unité de la jeunesse et des salariés. Bloquer le CPE, c’est bloquer le développement de la précarité, non seulement pour les jeunes, mais pour tous les salariés. En effet, le gouvernement a clairement annoncé la couleur : après la mise en place du CPE, il veut s’attaquer, comme le lui a demandé le Medef, au Contrat à durée indéterminée (CDI). L’objectif est d’en finir avec les garanties que les salariés ont obtenues et de pouvoir généraliser la précarité et l’insécurité sociale, et conforter ainsi le rapport de force en faveur du patronat.

C’est dire si gagner contre le CPE est décisif pour l’avenir. Si le gouvernement ne cède pas après les énormes manifestations du 28 mars, il faudra aller plus loin. La journée de grèves et de manifestations du 4 avril décidée par l’intersyndicale et la coordination étudiante doit être une nouvelle étape de la mobilisation.

L’Union syndicale Solidaires met en débat parmi les salariés la perspective de la grève générale reconductible.

Contre le CPE nous allons gagner !


Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var