Conférence de presse 1er avril 2006

CFDT, CGT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, UNEF, FIDL, UNL
dimanche 2 avril 2006
par  SUD Education Var

(Bourse du Travail de Toulon)

Le mouvement revendicatif qui porte le retrait du CPE et du CNE prend la dimension d’un enjeu majeur en France et en Europe pour l’emploi contre la précarité.

Les messages de solidarités internationales témoignent de la préoccupation importante des salariés des différents pays pour leurs propres droits.

Le développement de l’insécurité sociale a été un des éléments essentiels qui a conduit au résultat d’avril 2002.

Loin d’en tirer enseignement depuis, la précarité n’a cessé de progresser. Cette situation qui touche une partie de plus en plus grande de la population salariée s’accompagne d’une détérioration des conditions de vie elles-mêmes de plus en plus précarisées.

De nombreux salariés manifestent une plus grande lucidité face aux enjeux et une volonté de peser sur des choix néfastes à leurs intérêts individuels et collectifs.

Après le CNE, le gouvernement et le 1er ministre spéculant sur ce qu’ils considéraient comme une difficulté de mobilisation ont lancé le 2ème étage de la fusée de remise en cause du droit du travail : le CPE.

Ils ont sous-estimé les résultats des élections présidentielles et les messages envoyés à l’occasion des régionales et du référendum du 29 mai. Plus récemment, les événements dans les banlieues caractérisaient une crise sociale profonde dans notre pays.

Les mobilisations très importantes des lycéens et des étudiants portent l’inquiétude face à l’avenir et montrent la volonté de ne plus subir et de se battre pour vivre libre et digne, ce que ne permettent pas le CNE et le CPE.

II y a indiscutablement une meilleure perception d’un véritable recul de société qui renvoie au travail gré à gré liquidant toute garantie sociale.

Après 2 mois d’une mobilisation exceptionnelle, le président de la république avait la possibilité de répondre à l’exigence du retrait du CPE pour permettre d’ouvrir un véritable dialogue sur les questions de l’emploi, de la précarité, de la situation de la jeunesse.

En annonçant la promulgation de la loi, le président endosse le passage en force et prend la responsabilité de prolonger une situation tendue qui pourrait devenir explosive.

Il prétend avoir écouté les jeunes mais il ne les a pas entendus.

Il s’est contenté de répéter les arguments avancés par le 1er ministre pour justifier le CPE que l’immense majorité du pays rejette.

En annonçant l’ouverture d’un nouveau débat parlementaire pour aménager les 2 dispositions centrales du CPE, le président confirme la volonté d’installer un contrat de travail pour les moins de 26 ans dérogatoire aux droits des salariés et aux règles de l’organisation internationale du travail.

L’orientation ne souffre pas de doute, elle est ultra-libérale, elle est marquée par l’autoritarisme. La démocratie dans notre pays est un processus permanent. Elle procède de vérifications constantes si l’objectif recherché est bel et bien l’intérêt général. La démonstration est faite que l’arbitraire sur des choix politiques a prévalu sur l’intérêt général.

Après la déclaration du président de la république, les mobilisations doivent se renforcer, les solidarités doivent s’affirmer encore plus fortement.

Nous mettons en garde le pouvoir, la préfecture et la préfecture maritime sur l’utilisation des forces de l’ordre contre les manifestants.

La responsabilité serait grande d’une véritable explosion sociale.

Nous condamnons fermement les propos et le comportement du président de l’Université de Sud Toulon Var qui n’a pas hésité à envoyer des nervis de la droite nationale contre les étudiants bloquant le campus de La Garde.

Nous condamnons fermement le comportement du recteur de l’académie de Nice qui a pris la responsabilité de demander par écrit aux proviseurs de débloquer les établissements y compris par l’utilisation des forces de l’ordre.

Nous condamnons tout aussi fermement l’intervention irresponsable de la gendarmerie à Brignoles. Gazage, molestage, coups et blessures, menaces de mort ont fait partie de la panoplie utilisée. Des plaintes ont été déposées.

Nous condamnons toute forme de violence et d’amalgames faits entre casseurs et manifestants visant à déstabiliser l’opinion publique et à terroriser la jeunesse qui revendique.

Nous avons fait la démonstration dans ce département, jeunes, salariés, organisations syndicales, de notre lucidité sur les enjeux et notre responsabilité sur la tenue des initiatives et manifestations.

La responsabilité du pouvoir et des forces de l’ordre est engagée pour que cela reste comme cela !!!

A partir de ces éléments, il est évident que nous considérons les propos du président de la république comme inacceptables !!!
II y a donc encore plus de raisons de conforter l’unité des étudiants, lycéens, salariés et de toutes leurs organisations syndicales et de faire grandir les mobilisations.

Dès le 4 avril prochain, avec des arrêts de travail, des grèves, des manifestations encore plus puissantes, la jeunesse et le monde du travail apporteront une nouvelle réponse à la provocation et au mépris affichés par le président de la république et le 1er ministre.

A 10 H 00, place de la Liberté à Toulon

A 10 H 30, sous-préfecture, Draguignan


Documents joints

Conférence de presse Intersyndicale Var
Conférence de presse Intersyndicale Var

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Projection débat avec le collectif Pièces et Main d’Oeuvre

jeudi 8 novembre 2012

Des nanotechnologies à la société de contrainte

Mercredi 14 novembre
18h30, Campus de la Garde, Amphi K18

Nanotechnologies, physique nucléaire, sciences cognitives, imagérie cérébrale, réalité augmentée, neuromarketing : la recherche scientifique et technologique transforme le monde.
Quel monde sommes-nous en train de fabriquer ?
Les chercheurs peuvent-ils s’affranchir de la responsabilité des applications délétères de leurs découvertes ?
Le progrès scientifique engendre-t-il inéluctablement la dégradation des rapports sociaux et de la nature ?
Faut-il continuer à depenser des milliards (ex : 6.3 milliards d’euros pour le LHC du CERN) pour des instruments scientifiques alors que les hopitaux et les écoles ferment ?
Y’a-t-il une bonne et une mauvaise recherche ?
Faut-il « Sauver la recherche », la controler ou l’arrêter ?

A l’invitation de l’Intersyndicale de l’Université du Sud Toulon Var, le collectif Pièces et Main d’Oeuvre viendra nous présenter son film « RFID : la police totale » (28’). La projection sera suivie d’un débat qui sera l’occasion de discuter du rôle et de la responsabilité de la recherche scientifique.

http://www.nanomonde.org/Projection-debat-des

Communiqué suite au suicide de notre collègue de Jean Moulin Béziers

dimanche 16 octobre 2011

Le syndicat SUD-Education de l’Hérault souhaite faire part de la vive émotion suscitée dans l’ensemble de la profession par le suicide de notre collègue dans la cour du Lycée Jean Moulin de Béziers.

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes

lundi 28 mars 2011

"Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l’idéologie d’extrême droite"

VISA regroupe des militants de la FSU, de la CGT, de la CFDT, de Solidaires.

Forum Social Local - La Seyne sur Mer

dimanche 25 avril 2010

Travailler dans l’Europe à 27 : présent et avenir

Vendredi 7 mai 2010
Samedi 8 mai
Dimanche 9 mai

Tout le programme sur le site d’ATTAC Var

Attention : pour la journée du samedi inscription obligatoire (bulletin sur le site d’ATTAC Var)

Manifestations varoises du 29 janvier 2009

vendredi 30 janvier 2009

Deux manifestations imposantes :

- Toulon : 27000 manifestants
- Draguignan : 3000 manifestants

Assemblées Générales de grévistes le jeudi 29 janvier 2009

lundi 26 janvier 2009

Les sujets de mécontentement des personnels de l’Education ne manquent pas (SMA, 60h, RASED, réforme des lycées et des IUT, suppressions de postes, atteintes au droit syndical, pressions hiérarchiques, etc...). Quelles suites donner à la journée de grève du 29 janvier ?

- 14h30 à Toulon (salle de la Méditerranée, quartier Port Marchand)

- 14h00 à Draguignan (salle de conférence, place Cisson)

Affiche grève du 29 janvier 2009

vendredi 16 janvier 2009

Affiche Solidaires Var pour la grève du 29 janvier 2009

Samedi 17 janvier 2009 : Journée de mobilisation dans l’Education Nationale

lundi 12 janvier 2009

Pour la défense de l’Education Nationale, contre la casse du service public d’éducation !

Dans le Var deux rassemblements :
- 10h30 à St Maximin, devant le lycée Janetti
- 12h30 à Toulon, place de la Liberté

Affiche de rentrée !

vendredi 29 août 2008

A coller partout !!!

Dans les salles des maîtres, les salles des professeurs, panneaux syndicaux...

Originales disponibles au local SUD Education Var, format A2 !

Contre les heures supplémentaires !

vendredi 29 août 2008

Des affiches sont téléchargeables pour la rentrée.
Sur le site de la fédération des syndicats SUD Education !

Vous trouverez aussi un "Kit Heures Supplémentaires" : modèle de lettre de refus, circulaire officielle et un modèle de pétition !!!