Le CPE est mort mais il reste, hélas, la LEC et le CNE...

SUD Education Var
jeudi 1er juin 2006
par  SUD Education Var

N’en déplaise à Raffarin, la rue a gouverné. Les
étudiants et lycéens ont réussi à faire reculer le
gouvernement. En luttant contre la mise en place
de ce contrat précaire, ils ont exprimé leur refus
de vivre dans la société ultra libérale que nos
gouvernants leur préparent. C’est un espoir pour
des millions de jeunes, d’exclus, de précaires.
Pour autant nous ne pouvons pas crier victoire.
Le reste de la Loi sur l’Egalité des Chances (LEC)
est maintenue avec une série de mesures
régressives : l’apprentissage à 14 ans, le travail
de nuit à partir de 15 ... Le Contrat Nouvelle
Embauche, faux jumeau du CPE, sournoisement
imposé durant l’été 2005, est, lui aussi, toujours
en place.
Unitaires sur la seule question du CPE,
l’ensemble des organisations syndicales ont a
toutefois permis d’obtenir le retrait de cet article
de loi. Il manquait cependant la volonté d’aller
plus loin pour le retrait total de la LEC et du CNE.
Abandonner la logique des « temps forts » pour
appeler à la grève générale aurait pu permettre de
soutenir les étudiants et les lycéens qui voulaient
aller plus loin dans la lutte contre la précarité.
Si un coup d’arrêt semble avoir été donné, il faut
s’attendre à de nouvelles attaques. Le Medef ne
baissera pas les bras tant que le travail, comme
l’amour (*) et tout le reste, ne sera pas précaire.
L’été, comme d’habitude, sera une bonne saison
pour planter des mesures anti-sociales en
l’absence de la majorité des travailleurs qui
aspirent à des vacances bien méritées (pendant
qu’elles existent encore !).

Nous venons de célébrer le 70° anniversaire du
Front Populaire dont les mesures (en seulement
un an à l’époque !) ont permis à tous les salariés
d’avoir un minimum de dignité. Par une grève
sans précédent, occupant les entreprises, ils ont
obtenu : les congés payés, les 40 heures, des
conventions collectives, des délégués élus dans
les entreprises... On constate aujourd’hui qu’on
peut perdre les acquis chèrement gagnés en peu
de temps (retraites ...) si nous ne sommes pas
combatifs et solidaires. Nous devons reconquérir
ce qu’on nous a volé, pour que nos aînés ne se
soient pas battus pour rien, et poursuivre les
luttes qui nous attendent immanquablement.
Ne baissons pas les bras si nous voulons que
chacun-e puisse mener une vie digne et pour
que les futures générations soient fières de
nous comme nous le sommes de nos aînés.


Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var