Épreuves orales du baccalauréat STG

SUD Education Var
jeudi 12 avril 2007
par  SUD Education Var

Contre l’augmentation du temps de travail des enseignants
Pour des épreuves du bac qui respectent l’égalité des droits des candidats

Les question du temps de travail et du pouvoir d’achat sont au coeur des préoccupations des salariés. Certains voudraient nous faire « travailler plus pour gagner plus », alors que nous savons très bien ce qui se cache derrière cette formule : augmenter le temps de travail des salariés tout en augmentant leur flexibilité et leur subordination au patronat, sans améliorer leur pouvoir d’achat.

L’actualité vient nous démontrer une nouvelle fois la volonté du gouvernement d’aller dans le sens du « travailler plus pour pas un rond » qui se profile. La mise en place du Contrôle en Cours de Formation pour les épreuves orales (langues vivantes) du baccalauréat STG (Sciences et Techniques de Gestion) représente un surplus de travail pour les enseignant-e-s concernés : faire passer une partie des épreuves en plus d’avoir à assurer leurs cours. Il s’agit donc d’heures supplémentaires non rémunérées !

Ce nouveau type d’épreuves, tel qu’il est organisé, met fin à l’anonymat des candidats et donc au principe d’équité entre eux. En effet, les examinateurs seront des enseignant-e-s de leur établissement, qu’ils sont susceptibles d’avoir déjà eu au cours de leur scolarité. Le risque est grand de voir se créer des tensions entre candidats et examinateurs avant,pendant et après la période des examens.

SUD Education Var dénonce un nouveau recul dans l’égalité des droits au sein du système scolaire.

SUD Education Var revendique :

- l’abrogation de toutes les soit disantes « réformes » récentes sur le système éducatif qui ont pour conséquences l’augmentation du temps de travail des personnels de l’Education Nationale et la dégradation des conditions d’enseignement et d’apprentissage (loi de décentralisation, loi Fillon sur « l’avenir de l’école », décret de Robien sur les obligations de service des enseignants du 2nd degré )
- une véritable réduction du temps de travail pour tous, sans flexibilité ni annualisation
- une augmentation de salaire immédiate de 300 euros pour tous

Toulon, le 12 avril 2007

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Pétition intersyndicale pour l’enseignement professionnel public

lundi 23 janvier 2012

Depuis plus de 60 ans, les personnels des LP, SEP, SEGPA et EREA assurent en France l’enseignement professionnel initial, sous statut scolaire, au sein du ministère de l’Éducation nationale et de celui de l’Agriculture. Ils revendiquent l’égale dignité de cette voie professionnelle, pour leurs élèves et pour eux-mêmes, avec les deux autres voies du lycée, générale et technologique... [suite sur le site de la pétition]

Pétition : Mutations 2009

mercredi 11 mars 2009

Pétition de l’intersyndicale 2nd degré

Toujours les manifestations lycéennes

vendredi 25 avril 2008

Jeudi 24 avril, les lycéens ont de nouveau manifesté :
- 3000 à Toulon (lycées Beaussier, Dumont, Bonaparte, Cisson, Langevin, Le Coudon...)
- 300 à Hyères (Costebelle, Jean Aicard, Golf Hôtel)

Retour de vacances, retour de la mobilisation lycéenne

lundi 21 avril 2008

Quelques nouvelles du Var :

- lycée Janetti à St Maximin : de nouveau bloqué
- lycée Beaussier à la Seyne sur mer : de nouveau bloqué
- lycée de Lorgues : entré dans le mouvement et bloqué aujourd’hui
- lycée Dumont d’Urville à Toulon, bloqué

Le lycée Raynouard de Brignoles semble sur le point de rejoindre le mouvement.

Jeudi 3 avril : deux fois plus nombreux !

jeudi 3 avril 2008

Mardi 1er avril une première manifestation avait mobilisé 2000 lycéens dans les rues de Toulon.

Jeudi 3 avril ce sont 4000 à 5000 lycéens qui sont venus manifester leur opposition aux suppressions de postes d’enseignants et réclamer le rétablissement de leurs options.

A Langevin la police était sur place à 6h du matin

jeudi 3 avril 2008

Au lycée Langevin de la Seyne sur mer, intervention matinale pour empêcher le blocage du lycée par les élèves avec menaces de les embarquer. La grande majorité des élèves est restée dehors puis partis à la manifestation à Toulon.

A Hyères aussi les lycéens ont bloqué 2 lycées

jeudi 3 avril 2008

Les lycées Jean Aicard et le Golf Hôtel à Hyères ont été bloqués par les élèves.

Manifestation lycéenne au centre ville.

Deux lycées du centre Var entrent dans le mouvement

jeudi 3 avril 2008

Aujourd’hui jeudi 3 avril, les lycées Janetti (Saint Maximin) et Raynouard (Brignoles) ont été bloqués par les élèves.

A Brignoles les élèves ont ensuite manifesté dans la ville.

Manifestation à 10h place de la Liberté à Toulon

lundi 31 mars 2008

A l’appel de l’UNL et des coordinations lycéennes, avec le soutien d’organisations de salariés.

Beaussier et Langevin toujours bloqués

lundi 31 mars 2008

Les élèves ont reconduit le blocage des deux lycées de La Seyne sur mer.
Ils appellent à la manifestation du 1er avril à 10h, à Toulon.