Redéfinition du métier d’enseignant. Non à l’opération médiatique, l’urgence est à la mobilisation !

mardi 6 novembre 2007
par  SUD Education Var

Après le tour de passe-passe qui a consisté à abroger les décrets Robien et ainsi à leurrer certains syndicats l’été dernier, le gouvernement remonte au créneau !
Sous couvert d’une « revalorisation du métier d’enseignant », il met en place une commission présidée par M Pochard, conseiller d’Etat, chargé d’auditionner les acteurs de l’éducation.
A l’automne, la commission rendra ses travaux qui donneront lieu à un « diagnostic partagé ».
Le ministère ouvrira des négociations sur ses propositions à partir de janvier.

SUD EDUCATION dénonce cette mascarade et n’y participera pas.

Cette pseudo consultation est en contradiction avec les attaques ahurissantes dont l’Éducation nationale et ses personnels sont l’objet depuis l’été : 11200 postes supprimés pour 2008, recours massifs aux heures supplémentaires, dénigrement systématique de l’Ecole primaire dans le rapport du HCE, suppression engagée de la carte scolaire…
Cette politique s’inscrit dans le cadre général de la destruction programmée de la Fonction Publique et des services publics : suppressions de 22843 postes en 2008 et annonce de la poursuite à ce rythme durant 3ans par le président devant le sénat ! Cette saignée sans précédent s’accompagne d’une remise en cause frontale du statut des agents de la fonction publique avec l’introduction de contrat de droit privé de « gré à gré ». A terme c’est liquider la fonction publique et faire exploser l’emploi précaire.

Les conclusions qu’en tirera le gouvernement sont connues d’avance.

En effet, la lettre de Sarkozy aux « éducateurs » évoque les principaux axes d’une redéfinition du métier d’enseignant. Xavier Darcos les avait déjà développés dans un rapport remis au candidat président Sarkozy. On y trouve entre autres préconisations :
- la globalisation et l’annualisation des services : fin des maxima hebdomadaires, récupérations des heures non faites, augmentation du temps de travail …
- les obligations de service et les rémunérations seraient établies sur la base d’une nouvelle « typologie des métiers » : responsables de projets, de département, professeurs de lycées des métiers ou de collèges classés….C’est l’individualisation des contrats et la fin des garanties statutaires.
- L’évaluation des personnels se ferait sur leurs performances, les résultats aux examens de leurs élèves, et serait sous la seule responsabilité du chef d’établissement.

C’est pourquoi nous voyons dans ces auditions une opération de communication destinée à duper l’opinion publique et à endormir les enseignants. Nous n’avons pas oublié en 2003 le simulacre de Débat sur l’Ecole auquel avaient participé les principaux syndicats de l’Education et qui a abouti à la Loi Fillon appliquée par Robien : remplacement en interne, bivalence, apprentissage à 14ans, bourse au mérite, début de contractualisation.

SUD EDUCATION rejette ces projets. Nos propositions en sont diamétralement opposées :
- NON à la « typologie des métiers », OUI à la création d’un corps unique avec les mêmes obligations et la même grille indiciaire.
- NON au « travailler plus pour gagner plus » et au salaire au mérite, OUI à l’avancement au rythme le plus favorable et à l’augmentation de 300 euros pour tous.
- NON à l’augmentation des taches, OUI à l’intégration d’un temps de concertation dans les maxima de service.
- NON à la multiplication des contrats de droit privé dans l’Éducation nationale, OUI à la titularisation sans condition de tous les précaires.

SUD éducation mettra tout en œuvre pour faire échouer cette politique de démolition systématique du service public d’enseignement. Nous appelons les personnels à construire la mobilisation pour faire aboutir ces revendications.


Documents joints

Communiqué fédéral - commission Pochard-Rocard
Communiqué fédéral - commission Pochard-Rocard

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Relaxe d’un policier à Nantes : adresse au nouveau Président de la République

jeudi 10 mai 2012

En novembre 2007, un policier cagoulé et casqué, en armure, protégé derrière une grille, expérimentait sa nouvelle arme, un « lanceur de Balles », en ajustant son tir dans l’œil d’un lycéen dans une manifestation.

Le 3 avril 2012, la Justice prononçait la relaxe de ce policier, tireur récidiviste, au tribunal de Nantes.

Est-il possible que nous vivions dans un pays où l’on peut mutiler un jeune homme pour le seul fait d’avoir manifesté pacifiquement ?

Sur le Web : Suite du texte

Dispositif de négociation palabre : Négo pipeau !

vendredi 13 mars 2009

Communiqué de la fédération des syndicats SUD Education suite à la réunion du lundi 9 mars au ministère (grève du 19 mars 2009).