Bac pro trois ans : une attaque sans précédent contre l’enseignement professionnel !

Fédération SUD Education
lundi 17 décembre 2007
par  SUD Education Var

C’est incidemment que l’on apprenait que le ministère Darcos avait décidé, sans la moindre concertation, de refondre entièrement les filières d’enseignement professionnel. Aux deux années de BEP suivies des deux années de bac professionnel qui ont cours actuellement, il veut substituer des filières de bac professionnel en trois ans.

Trois ans de formation professionnelle au lieu de quatre : la belle affaire !

Cette énième réforme n’a aucune justification pédagogique. Au contraire, elle méprise totalement l’intérêt des élèves.

− Les élèves entrant en première année de BEP sont, le plus souvent, ceux qui étaient en échec scolaire au collège. Ils ne sont pas sûrs de leur orientation, souvent choisie par défaut, et ils ont besoin de prendre confiance en eux et de trouver une place qui les valorise dans le système scolaire. Cela demande de la part des enseignants un travail long et un an au moins est nécessaire.

− L’insertion professionnelle de ces jeunes dépend, entre autres, de la qualité de la formation générale et professionnelle qui leur est donnée. Comment la maintenir en diminuant le parcours scolaire d’un an ? Et si elle est maintenue malgré tout, que vont devenir les élèves qui parviennent tout juste aujourd’hui à obtenir leur BEP ?

− Le ministère prévoit de créer une sorte de « BEP fantôme » sous la forme d’une certification reçue au bout de la deuxième année de bac professionnel. Mais elle ne vaudra rien sur le marché du travail : elle ne correspondra à aucun référentiel ayant pris en compte les besoins des jeunes pour une insertion professionnelle. Elle servira simplement à se dédouaner à bon compte des élèves qui décrocheront avant d’obtenir le bac.

− À cela, il faut ajouter la réforme de l’enseignement technologique qui se prépare et qui vise à le fondre pour partie dans l’enseignement général et pour une autre dans l’enseignement professionnel. La filière professionnelle aurait alors vocation à se poursuivre vers les BTS et les licences professionnelles. Une nouvelle fois, que vont devenir les élèves en grande difficulté scolaire ?

Cette réforme créera dans le second degré un système encore plus sélectif qu’il n’est actuellement : aux uns les CAP d’insertion et les sections d’apprentissage strictement calibrés sur les besoins du patronnant local, aux autres les sections professionnelles amputées d’un an.

Mais la raison d’être de cette réforme est d’initier une restructuration d’ampleur de l’enseignement au collège et au lycée avec comme objectif final : moins de formation, moins de choix d’orientation, moins d’heures d’enseignement et donc moins d’enseignants et moins de fonctionnaires en général.

Déjà, les rectorats travaillent à supprimer les premières années de BEP dès la rentrée 2008. À l’horizon 2009, ce ne seront pas moins de 25% des postes d’enseignants en section professionnelle qui pourraient disparaître.

Dans cette attaque d’ampleur contre l’enseignement professionnel, tout est fait pour empêcher l’unité des personnels : traitement différencié des académies, traitement différencié des filières tertiaires et industrielles, concurrence entre établissements pour « conserver » les sections et les postes, etc.

C’est la raison pour laquelle la Fédération des syndicats SUD Éducation appelle tous les personnels à s’organiser dès aujourd’hui pour mener la lutte la plus large et la plus unitaire possible pour un enseignement professionnel permettant la réussite et l’épanouissement de tous les élèves :

une « vraie » formation professionnalisante de niveau V, de type BEP, comprenant une aide aux élèves en difficulté ;

équilibre entre formation générale et formation professionnelle ;

pour tous, sections sous statut scolaire avec rémunération des stages en entreprise.


Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Pétition intersyndicale pour l’enseignement professionnel public

lundi 23 janvier 2012

Depuis plus de 60 ans, les personnels des LP, SEP, SEGPA et EREA assurent en France l’enseignement professionnel initial, sous statut scolaire, au sein du ministère de l’Éducation nationale et de celui de l’Agriculture. Ils revendiquent l’égale dignité de cette voie professionnelle, pour leurs élèves et pour eux-mêmes, avec les deux autres voies du lycée, générale et technologique... [suite sur le site de la pétition]

Pétition : Mutations 2009

mercredi 11 mars 2009

Pétition de l’intersyndicale 2nd degré

Toujours les manifestations lycéennes

vendredi 25 avril 2008

Jeudi 24 avril, les lycéens ont de nouveau manifesté :
- 3000 à Toulon (lycées Beaussier, Dumont, Bonaparte, Cisson, Langevin, Le Coudon...)
- 300 à Hyères (Costebelle, Jean Aicard, Golf Hôtel)

Retour de vacances, retour de la mobilisation lycéenne

lundi 21 avril 2008

Quelques nouvelles du Var :

- lycée Janetti à St Maximin : de nouveau bloqué
- lycée Beaussier à la Seyne sur mer : de nouveau bloqué
- lycée de Lorgues : entré dans le mouvement et bloqué aujourd’hui
- lycée Dumont d’Urville à Toulon, bloqué

Le lycée Raynouard de Brignoles semble sur le point de rejoindre le mouvement.

Jeudi 3 avril : deux fois plus nombreux !

jeudi 3 avril 2008

Mardi 1er avril une première manifestation avait mobilisé 2000 lycéens dans les rues de Toulon.

Jeudi 3 avril ce sont 4000 à 5000 lycéens qui sont venus manifester leur opposition aux suppressions de postes d’enseignants et réclamer le rétablissement de leurs options.

A Langevin la police était sur place à 6h du matin

jeudi 3 avril 2008

Au lycée Langevin de la Seyne sur mer, intervention matinale pour empêcher le blocage du lycée par les élèves avec menaces de les embarquer. La grande majorité des élèves est restée dehors puis partis à la manifestation à Toulon.

A Hyères aussi les lycéens ont bloqué 2 lycées

jeudi 3 avril 2008

Les lycées Jean Aicard et le Golf Hôtel à Hyères ont été bloqués par les élèves.

Manifestation lycéenne au centre ville.

Deux lycées du centre Var entrent dans le mouvement

jeudi 3 avril 2008

Aujourd’hui jeudi 3 avril, les lycées Janetti (Saint Maximin) et Raynouard (Brignoles) ont été bloqués par les élèves.

A Brignoles les élèves ont ensuite manifesté dans la ville.

Manifestation à 10h place de la Liberté à Toulon

lundi 31 mars 2008

A l’appel de l’UNL et des coordinations lycéennes, avec le soutien d’organisations de salariés.

Beaussier et Langevin toujours bloqués

lundi 31 mars 2008

Les élèves ont reconduit le blocage des deux lycées de La Seyne sur mer.
Ils appellent à la manifestation du 1er avril à 10h, à Toulon.