Les services publics sont trop importants pour que leur avenir soit décidé sans nous ! Dans le cadre général de leur destruction programmée, l’urgence est à la mobilisation !

Fédération SUD Education
vendredi 18 janvier 2008
par  SUD Education Var

Dans la continuité des politiques de ces dernières années, la fonction publique est menacée : c’est un gigantesque plan social qui s’annonce. Le gouvernement va supprimer 35000 postes de fonctionnaires chaque année à partir de 2009. L’Education Nationale, quant à elle, perdra 11300 postes pour la rentrée 2008 et 80000 d’ici 2012.

Cette saignée à blanc s’accompagne d’une remise en cause frontale du statut des agents de la fonction publique avec l’introduction de contrat de droit privé de « gré à gré » : l’objectif à terme est de casser le statut de fonctionnaire et de généraliser encore plus les emplois précaires, sous payés et surexploités.

Le non-remplacement d’1 fonctionnaire sur 2 est présenté abusivement comme un moyen d’augmenter les salaires : or il n’en est rien, le gouvernement refuse une augmentation des salaires malgré l’inflation. Il faudrait accepter de gagner moins tout en travaillant plus et dans des conditions plus difficiles !

De la maternelle à l’université, les réformes envisagées ont comme objectifs la marchandisation de l’école et la mise en concurrence des salariés, des établissements et des élèves.

- suppression de la carte scolaire
- mise en concurrence des établissements
- contrôle renforcé des élèves et des enseignants par l’informatisation des données
- évaluation des professeurs des écoles sur le critère de la réussite des élèves
- renforcement du poids de la note administrative par rapport à la note pédagogique
- suppression d’un an de formation pour les élèves de l’enseignement professionnel et conditions d’études dégradées par l’augmentation des effectifs par classe et de leur hétérogénéité
- intégration d’une partie de l’enseignement technologique à l’enseignement professionnel
- loi d’autonomie à l’université avec renforcement du pouvoir des présidents, accroissement de la précarité, saccage de la condition étudiante
- allongement de la durée de cotisation pour une retraite au taux maximum

Il faut massivement les refuser, seule la mobilisation peut faire reculer le gouvernement !

Le 24 janvier soyons touTEs en grève, dans les manifestations et les assemblées générales pour dire NON aux suppressions de postes, NON à la précarité, OUI à un service public de qualité


Documents joints

Communiqué fédération SUD Education - Grève du (...)
Communiqué fédération SUD Education - Grève du (...)

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Relaxe d’un policier à Nantes : adresse au nouveau Président de la République

jeudi 10 mai 2012

En novembre 2007, un policier cagoulé et casqué, en armure, protégé derrière une grille, expérimentait sa nouvelle arme, un « lanceur de Balles », en ajustant son tir dans l’œil d’un lycéen dans une manifestation.

Le 3 avril 2012, la Justice prononçait la relaxe de ce policier, tireur récidiviste, au tribunal de Nantes.

Est-il possible que nous vivions dans un pays où l’on peut mutiler un jeune homme pour le seul fait d’avoir manifesté pacifiquement ?

Sur le Web : Suite du texte

Dispositif de négociation palabre : Négo pipeau !

vendredi 13 mars 2009

Communiqué de la fédération des syndicats SUD Education suite à la réunion du lundi 9 mars au ministère (grève du 19 mars 2009).