CONSULTATION PROGRAMMES 2008 : IMAGES D’EPINAL, VIEILLES CARTES et « CHAMBOULETOUT » !

SUD Education
vendredi 21 mars 2008
par  SUD Education Var

Les Inspections académiques nous donnent à « lire » en 10 jours le projet 2008 de programmes du primaire élaboré « en secret ». L’Education nationale nous octroie, généreusement, une demi-journée banalisée en mars (différente dans chaque académie) pour « dire et écrire » notre avis.

Qui est assez candide pour croire que le ministre reverra sa copie si une majorité de collègues les rejette alors qu’il ne respecte même pas les formes en matière d’élaboration des programmes eux-mêmes puisqu’ils entreront en application dès la rentrée de septembre 2008 ? (1)

La ficelle est un peu grosse. Rappelons-nous "le grand débat sur l’école" en 2003.

Comment peut-il accuser de tous les maux les programmes de 2002 alors qu’aucun bilan ne peut en être établi ? À ce jour, les enfants de CE2/CM1/CM2 ont débuté leur scolarité avec les programmes de 1995. La formation continue des maîtres a fait défaut, le temps d’appropriation a été extrêmement court, les conditions de mise en oeuvre n’ont pas été optimales.

Simplicité contre cohérence.

Le ministre se vante de la clarté de ses programmes. Qui peut y croire alors que d’un côté, on évoque les cycles, on parle de liberté pédagogique et de l’autre les contenus à enseigner augmentent.

D’autre part, le volume horaire global diminue de 2 heures chaque semaine, les répartitions horaires ne sont pas définies, on impose des progressions annuelles strictes dans les domaines du français et des
mathématiques, la liberté est assujettie à l’obligation de réussite quantifiable par évaluation (3).

Sport contre culture.

L’éducation artistique, l’histoire, la géographie, les sciences sont mises au régime sec. Par contre le sport, sans doute parce qu’il développe l’esprit de compétition et véhicule les idées marchandes à travers la publicité pour les marques, se voit réserver une place de choix dans les programmes de
l’école de 2 008 (4).

La liste des connaissances à acquérir en histoire et en géographie fleure bon les images d’Epinal et pourquoi accorder tant d’importance pour les cartes de géographie à l’ère des nouvelles technologies ?

Rédaction, récitation, instruction civique, calcul contre esprit critique

Retour au français (exit la maîtrise de la langue !), avec les leçons de grammaire, conjugaison le vocabulaire, l’écriture, et la tant regrettée … rédaction. Que dire de la poésie abordée sous l’angle de la récitation ! Avec un tel programme plus de littérature ! En maths, règle de trois et techniques opératoires sont censées former enfin les bons esprits attendus au collège.

L’instruction civique et la morale sont réhabilitées en primaire. En maternelle on doit d’apprendre les règles de civilité et les principe d’un comportement conforme à la morale (5), pour devenir un bon petit élève.

Un retour en arrière au pas de charge

En maternelle et en GS, retour de la syllabique en douce ET apprentissage anticipé de la lecture par la première étape de la syllabique (étude des graphèmes élémentaires une lettre = un phonème), apprentissages des règles de vie en classe strictes (!) : écouter en silence, respecter le thème abordé (en lien avec l’accent mis sur le lexique et la syntaxe, au détriment du dialogue et de l’intention de communication liée au respect de la parole).

En CP : outre le vouvoiement de l’enseignant, se lever quand un adulte rentre dans la classe, morale liée à des maximes "Ne pas faire à autrui ce que je ne voudrais pas qu’il me fasse".
Au CP et CE1 : instruction civique et morale avec au chapitre éducation à la santé : "se laver les mains et les dents" (et c’est tout ??).
Retour à l’idée de la mémoire comme preuve d’apprentissage : apprendre des règles, des poésies, des noms, des dates, des oeuvres d’arts.
En CE2, CM1, CM2 : la liste de références en histoire des arts est fermée même si le maître peut "les compléter dans le même esprit" (exemple : époque contemporaine, musique : Piaf, Brel, Brassens, Beatles. Point final ! !)

Priorité à l’évaluation : le credo à décliner !

"Liberté pédagogique" oui mais il faudra "rendre compte des acquis des élèves" ; ce qui " constituera un instrument de comparaison des effets des différentes pratiques pédagogiques mais aussi un outil de mesure incontestable des résultats de l’école".

D’où à court-terme le salaire au mérite et la réduction de l’enseignement à ce qui est évaluable, c’est à dire avoir de bons résultats donc un bon salaire ! ! D’ailleurs le retour au par coeur revendiqué dans les programmes est facilement "notable". Par contre, les méthodes, la compréhension, la capacité d’analyse ou de raisonnement sont plus difficilement évaluables.

Voir la proposition de motion du conseil des maîtres sur les nouveaux programmes

Notes.

(1). « Les programmes ne peuvent entrer en vigueur que douze mois au moins après leur publication, sauf décision expresse du ministre chargé de l’éducation ou du ministre chargé de l’enseignement supérieur, prise après avis du Conseil supérieur de l’éducation » article D 311-5 du Code de l’éducation. Le Haut Conseil de l’éducation « émet un avis et peut formuler des propositions à la demande du ministre chargé de l’éducation nationale sur les questions relatives à la pédagogie, aux
programmes, aux modes d’évaluation des connaissances des élèves, à l’organisation et aux résultats du système éducatif et à la formation des
enseignants. Ses avis et propositions sont rendus publics ». article L230-2 du Code de l’éducation

(2). L’ambition retrouvée de l’école primaire passe par des programmes plus courts, plus clairs et plus ambitieux : tel est l’objectif des
programmes présentés ci-après. Nouveaux programmes de l’école primaire- Préambule -Page 3

(3). Les programmes nationaux de l’école primaire définissent pour chaque domaine d’enseignement les connaissances et compétences à atteindre dans le cadre des cycles ainsi que la progression annuelle à
suivre pour les atteindre en français et en mathématiques. Ils laissent cependant libre le choix des méthodes et des démarches, témoignant ainsi de la confiance accordée aux maîtres pour une mise en oeuvre adaptée aux élèves. La liberté pédagogique induit une responsabilité : son exercice suppose des capacités de réflexion sur les pratiques et leurs effets.

Elle implique aussi, pour les maîtres, l’obligation de s’assurer et de rendre compte régulièrement des acquis des élèves. Cette évaluation régulière du niveau des élèves constituera non seulement un instrument de comparaison des effets des différentes pratiques pédagogiques mais aussi un outil de mesure incontestable des résultats de l’école. Nouveaux programmes de l’école primaire- Préambule -Page 3

(4) Le Ministre pense-il qu’ajouter une heure de sport par semaine compense la perte de deux heures d’enseignement hebdomadaire ? Veut-on faire courir plus et apprendre moins ? FCPE Nouveaux
programmes, les grands-parents retrouvent leur école ! - 21 janvier 2008

(5) Nouveaux programmes de l’école primaire- Programme de l’école maternelle- Devenir élève -Page 6 Exemples de contradictions entre la
réduction du temps d’enseignement et l’augmentation des objectifs :
- CM2 : retour de la division d’un nombre décimal par un entier ; retour de la règle de trois comme outil permettant de résoudre des problèmes d’échelles, de vitesse moyenne (revoilà les trains qui se croisent et
les baignoires qui fuient).

Un outil à apprendre par coeur pour résoudre des problèmes, mais sans
comprendre correctement le lien avec la proportionnalité.


Documents joints

Tract
Tract

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Pétition : levée de toutes les sanctions contre les enseignants en résistance

mardi 23 octobre 2012

SUD Education Var est signataire de cette pétition, et appelle tous les personnels à signer également cette pétition.

"Nous demandons que cesse dès aujourd’hui toute forme de sanction à leur encontre. Nous demandons au ministre de l’éducation nationale la levée de toutes les sanctions infligées aux enseignants en résistance pédagogique.
Tous les enseignants sanctionnés, y compris ceux qui sont à la retraite, doivent être réintégrés dans leurs droits."

À l’école du Tri social dès la Maternelle ? Hors de question !

dimanche 16 octobre 2011

Le Ministère annonce la mise en place d’évaluations obligatoires en grande section de maternelle dès le mois de novembre. Classant les enfants selon les « risques » qu’ils représenteraient, elles reposent sur un tri médico-social des enfants qui seraient « évalués » au regard de leur « dangerosité » dans trois catégories : « R.A.S », « Risque », « Haut-risque ». Classer un enfant de 5 ans en termes de "risque" est inadmissible et insensé. Comme si l’acte d’enseigner n’était plus que l’évaluation du danger potentiel d’un élève ! Ces évaluations sont scandaleuses.

SUD éducation dit non !

Sur le Web : Communiqué fédéral

Réunion d’information syndicale - mercredi 31 mars 2010

mardi 16 mars 2010

Le syndicat SUD Education Var propose une Réunion d’Information Syndicale le mercredi 31 mars à l’école primaire des Borrels, Hyères, de 9h à 12h.

Vous pouvez participer à cette réunion même si elle n’a pas lieu dans votre circonscription.


Modèle de courrier à adresser à votre IEN une semaine avant la date (autorisation de droit).

M. ou Mme ........ Lieu, date Ecole

A Madame, Monsieur l’Inspecteur de la circonscription de …

Objet : participation à une demi-journée d’information syndicale

Madame, Monsieur l’Inspecteur,

J’ai l’honneur de vous informer que j’assisterai à la réunion d’information syndicale organisée par le syndicat SUD Education Var conformément aux dispositions du décret n°82-447 du 28-05-1982 relatif au droit syndical dans la fonction publique, le mercredi 31 mars à l’école primaire des Borrels, Hyères, de 9h à 12h.

Devenir inspecteur en 45 minutes…

lundi 9 novembre 2009

Le Journal officiel du 28 octobre publie un décret créant un accès par concours sur titres aux fonctions d’inspection. Il représentera 5 % des nominations prononcées, mais pendant 2 ans ce pourcentage est porté à 15%*.
Peuvent être nommés par cette voie inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux les candidats titulaires d’une licence et justifiant de huit années d’expérience professionnelle dans les domaines soit de l’éducation, de l’enseignement ou de la formation, soit dans ceux de l’inspection, de l’expertise ou de l’audit. »
La sélection se fait " au vu de la (ou des) activité(s) professionnelle(s) exercée(s) par le (ou la) candidat(e), de la cohérence du parcours professionnel décrit et de la motivation du (ou de la) candidat(e) à assurer des missions d’inspection, d’expertise ou d’audit". A son issue a lieu un entretien de 45 minutes avec le candidat. Seul l’entretien est noté et donne lieu au classement...

Pétition de soutien "Résistance pédagogique"

vendredi 11 septembre 2009

Vous n’êtes pas enseignant du primaire en activité ?
Qu’à cela ne tienne : signez la pétition de soutien !!!

Site Résistance Pédagogique

lundi 31 août 2009

Pendant les vacances scolaires, est né un nouveau site internet pour les résistants de l’éducation nationale, qui vient dans la continuité des actions de désobéissance civile de l’année scolaire dernière.
Il y a une "Charte de la résistance pédagogique" à lire et à signer, pour les enseignants du premier degré en activité (bientôt la signature en "soutien" sera possible).

Réunion d’information syndicale - mercredi 13 mai 2009

lundi 6 avril 2009

Le syndicat SUD Education Var propose une Réunion d’Information Syndicale le mercredi 13 mai à l’école primaire des Borrels, Hyères, de 9h à 12h.

Vous pouvez participer à cette réunion même si elle n’a pas lieu dans votre circonscription.


Modèle de courrier à adresser à votre IEN une semaine avant la date (autorisation de droit).

M. ou Mme ........
Lieu, date
Ecole

A Madame, Monsieur l’Inspecteur de la circonscription de …

Objet : participation à une demi-journée d’information syndicale

Madame, Monsieur l’Inspecteur,

J’ai l’honneur de vous informer que j’assisterai à la réunion d’information syndicale organisée par le syndicat SUD Education Var conformément aux dispositions du décret n°82-447 du 28-05-1982 relatif au droit syndical dans la fonction publique, le mercredi 13 mai à l’école primaire des Borrels, Hyères, de 9h à 12h.

Manifeste de la désobéissance pédagogique (pétition)

lundi 5 janvier 2009

Pour avoir écrit cette lettre à son inspecteur, Alain Refalo, professeur des écoles à Colomiers (31) est menacé de sanctions. Je tiens à vous faire savoir que je soutiens ce collègue et que, comme lui, je ne puis plus me taire !

C’est pourquoi je m’engage en toute conscience, dans la même démarche de désobéissance, car il est de mon devoir, en tant que personnel de l’Éducation nationale, de résister au démantèlement de ce service public.

(texte complet sur le site de la pétition)

Service Minimum d’Accueil

dimanche 16 novembre 2008

Afin de permettre aux ATSEMs et autres personnels municipaux qui souhaiteraient se mettre en grève le 20 novembre 2008, afin de défendre l’éducation, ou afin de ne pas être réquisitionnés pour le SMA, la fédération SUD Collectivité Territoriales à déposé un préavis de grève pour ce jour là.

Réunion d’information syndicale

samedi 8 novembre 2008

Le syndicat SUD EDUCATION VAR propose une Réunion d’Information Syndicale le mercredi 19 novembre à l’école élémentaire Aguillon, Toulon, de 9h à 12h.

Vous pouvez participer à cette réunion même si elle n’a pas lieu dans votre circonscription.

Voir modèle de lettre.

Ordre du jour :

- Aide personnalisée : organisation des 60 heures
- Temps annualisé
- Droit de grève et service minimum d’accueil, grève du 20 novembre
- Droit syndical : RIS
- Rased
- EPEP
- Elections professionnelles de décembre 2008
- Maternelle
- Réforme des lycées...