On continue ! Personnels de l’éducation nationale, lycéenNEs, étudiantEs, parents !

samedi 19 avril 2008
par  SUD Education Var

Saint-Denis, le 17 avril 08

Les journées de mobilisation se succèdent et ne voient pas baisser la mobilisation des lycéennEs, des personnels et des parents face à la politique de casse de Darcos/Sarkozy. Encore 40000 personnes dans les rues parisiennes le mardi 15 avril avec pour la première fois la jonction des écoles élémentaires et des collèges et lycées et le 17 avril.

EnseignantEs/non-enseignantEs du premier comme du second degré avec les lycéenNes poursuivent leurs
actions que ce soit en manifestant, en bloquant les établissements scolaires, en se coordonnant à l’image de
l’AG Ile-de-France des établissements en lutte ou de la Coordination des lycéens d’Ile-de-France.

Face à cette mobilisation, le gouvernement répond par le mépris et la répression avec des interventions
policières dans les établissements bloqués et dans les manifestations. Ce ne sont ni les coups de matraque, ni les
arrestations, ni la criminalisation des lycéenNes comme des enseignantEs qui nous feront taire ! Premier petit
succès : notre camarade Rodolphe Juge mis en examen lors d’une manifestation parisienne a vu son procès
reporté à la rentrée 2008 ! Nous serons là pour le soutenir.

Les personnels mobilisés et les lycéenNes de la zone C en action quotidiennement depuis plusieurs semaines
vont maintenant être relayés dans les académies de la zone A et B. Le refus du plan de casse de l’éducation
nationale doit être poursuivi et amplifié !

La Fédération Sud-éducation dépose des préavis de grève renouvelables. Le 28, 29 et 30 avril seront des
journées de grève dans certaines académies et la Fédération Sud-éducation les soutient.

Dès le 6 mai, les lycéenNes par la voix de la Coordination lycéenne d’Ile-de-France suivie probablement par
l’ensemble des organisations lycéennes appellent à une nouvelle journée d’action. La Fédération Sud-éducation
s’associe à cet appel et demande aux personnels, aux lycéenNEs et aux parents de se coordonner partout dans
les écoles, les lycées, les collèges et les lycées professionnels dans des assemblées générales de lutte à l’image
de ce qui est prévu en Ile-de-France dès le 6 mai pour établir les convergences nécessaires au succès de nos
mobilisations.

Dès à présent, la Fédération Sud éducation fera du 15 mai, à l’occasion de la journée d’action éducation
nationale, une journée de grève et de mobilisation et ce dans l’unité avec les organisations syndicales
porteuses de cette mobilisation qui parcourt l’ensemble de la fonction publique.

Mais une nouvelle journée ne suffira pas. La Fédération Sud éducation appelle à la construction de la
reconduction de la grève le lendemain du 15 mai sur la base des revendications des personnels, des lycéenNEs
et des étudiants.

Nous continuons à refuser :
- Dans tous les secteurs, les suppressions de postes et les heures supplémentaires.
- La suppression à terme de tous les BEP et la généralisation du bac pro en 3 ans.
- Dans le primaire, les nouveaux programmes, l’annualisation du temps de travail des enseignants, les stages de
remédiation qui stigmatisent les élèves en difficulté et remettent en cause le travail du RASED et la
transformation des écoles en EPEP avec des super-directeurs.
- La casse de l’école et du service public, la réforme des statuts des personnels avec l’augmentation et
l’annualisation du temps de service des fonctionnaires, le salaire au mérite et le renforcement de la hiérarchie
qui découlent du rapport Pochard et de l’injonction libérale du « travailler plus pour gagner plus ».

Nous revendiquons :
- La création de tous les postes nécessaires dans le premier et le second degré et à l’université (profs, vie
scolaire, orientation, médicaux, sociaux, TOS, remplacement, renforcement des moyens des RASED…).
- L’augmentation des salaires pour touTEs et la réduction du temps de travail pour l’ensemble des catégories de
personnel.
- La titularisation des précaires sans condition de nationalité et de diplôme.
- L’augmentation des moyens en ZEP.
- L’abandon de toutes les réformes en cours dans la Fonction Publique.

C’est touTEs ensemble qu’on va gagner ! Action !


Documents joints

Communiqué fédéral
Communiqué fédéral

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole, 36 rue Émile Vincent, 83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
Fax : 04 22 14 08 43
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
12 Boulevard Foch, 83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72
Fax : 04 22 14 08 64

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Relaxe d’un policier à Nantes : adresse au nouveau Président de la République

jeudi 10 mai 2012

En novembre 2007, un policier cagoulé et casqué, en armure, protégé derrière une grille, expérimentait sa nouvelle arme, un « lanceur de Balles », en ajustant son tir dans l’œil d’un lycéen dans une manifestation.

Le 3 avril 2012, la Justice prononçait la relaxe de ce policier, tireur récidiviste, au tribunal de Nantes.

Est-il possible que nous vivions dans un pays où l’on peut mutiler un jeune homme pour le seul fait d’avoir manifesté pacifiquement ?

Sur le Web : Suite du texte

Dispositif de négociation palabre : Négo pipeau !

vendredi 13 mars 2009

Communiqué de la fédération des syndicats SUD Education suite à la réunion du lundi 9 mars au ministère (grève du 19 mars 2009).