22 mars : Communiqué de presse de l’intersyndicale du second degré

SNES-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, CGT Educ’action, SNFOLC, SUD éducation
dimanche 18 mars 2018
par  SUD Education Var

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, CGT Educ’action, SNFOLC, SUD éducation ont pris connaissance des projets de réformes du baccalauréat général et technologique.

Elles dénoncent la transformation du bac en un diplôme local qui n’aura pour valeur que la réputation du lycée qui l’aura délivré.

Elles dénoncent la méthode de travail autoritaire consistant à convoquer les organisations syndicales sur des points marginaux de projets déjà finalisés, sans discussion de fond sur les objectifs recherchés. Parcoursup, baccalauréat, lycée, voie professionnelle et apprentissage : ces réformes sont cohérentes. Elles obligent à une orientation précoce et renforceront les difficultés des élèves socialement les plus fragiles.

Elles réaffirment les demandes faîtes avec l’interfédérale de l’éducation (FSU, FNEC-FP-FO, FERC-CGT, SUD éducation, SUNDEP-Solidaires avec Solidaires étudiant.e.s, UNEF, UNL, SGL et les associations (ASES, SLU)) depuis 5 mois et tout au long du débat sur la loi Orientation et réussite des étudiants :

- la nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie, construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires, requérant notamment le recrutement de psychologues de l’éducation.

- le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant l’accès de tous les bachelier.e.s sur tout le territoire aux filières post bac et aux établissements de leur choix.

- l’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post bac et le refus de toute sélection à l’entrée à l’université.

- l’abrogation de la loi Orientation et Réussite des Etudiants (loi ORE)

Le retrait des projets sur le baccalauréat et le lycée est un préalable à toute véritable discussion

Nos organisations appellent à amplifier l’information sur l’impact de ces réformes par des tractage, des HIS, et des assemblées générales, à soutenir les initiatives et les mobilisations décidées par les assemblées générales.

Avec la CGT, la FSU, FO, Solidaires, la FAFP, la CFTC, la CGC, nos organisations appellent les personnels à construire la grève et les manifestations du 22 mars avec l’ensemble des fonctionnaires pour un service public ambitieux et de qualité.

22 mars : Communiqué de presse de l’intersyndicale du second degré

Annonces

Contacter SUD Education Var

SUD Éducation Var
Siège du syndicat
La Luciole
36 rue Émile Vincent
83000 Toulon
Téléphone : 04 94 21 81 89
mél : contact @ sudeduc83.org

Union locale Solidaires Dracénie
Bourse du Travail
8 Rue Georges Cisson
83300 Draguignan
Téléphone : 04 94 85 07 72

Adhérer à SUD Éducation Var


Brèves

Pétition intersyndicale pour l’enseignement professionnel public

lundi 23 janvier 2012

Depuis plus de 60 ans, les personnels des LP, SEP, SEGPA et EREA assurent en France l’enseignement professionnel initial, sous statut scolaire, au sein du ministère de l’Éducation nationale et de celui de l’Agriculture. Ils revendiquent l’égale dignité de cette voie professionnelle, pour leurs élèves et pour eux-mêmes, avec les deux autres voies du lycée, générale et technologique... [suite sur le site de la pétition]

Pétition : Mutations 2009

mercredi 11 mars 2009

Pétition de l’intersyndicale 2nd degré

Toujours les manifestations lycéennes

vendredi 25 avril 2008

Jeudi 24 avril, les lycéens ont de nouveau manifesté :
- 3000 à Toulon (lycées Beaussier, Dumont, Bonaparte, Cisson, Langevin, Le Coudon...)
- 300 à Hyères (Costebelle, Jean Aicard, Golf Hôtel)

Retour de vacances, retour de la mobilisation lycéenne

lundi 21 avril 2008

Quelques nouvelles du Var :

- lycée Janetti à St Maximin : de nouveau bloqué
- lycée Beaussier à la Seyne sur mer : de nouveau bloqué
- lycée de Lorgues : entré dans le mouvement et bloqué aujourd’hui
- lycée Dumont d’Urville à Toulon, bloqué

Le lycée Raynouard de Brignoles semble sur le point de rejoindre le mouvement.

Jeudi 3 avril : deux fois plus nombreux !

jeudi 3 avril 2008

Mardi 1er avril une première manifestation avait mobilisé 2000 lycéens dans les rues de Toulon.

Jeudi 3 avril ce sont 4000 à 5000 lycéens qui sont venus manifester leur opposition aux suppressions de postes d’enseignants et réclamer le rétablissement de leurs options.

A Langevin la police était sur place à 6h du matin

jeudi 3 avril 2008

Au lycée Langevin de la Seyne sur mer, intervention matinale pour empêcher le blocage du lycée par les élèves avec menaces de les embarquer. La grande majorité des élèves est restée dehors puis partis à la manifestation à Toulon.

A Hyères aussi les lycéens ont bloqué 2 lycées

jeudi 3 avril 2008

Les lycées Jean Aicard et le Golf Hôtel à Hyères ont été bloqués par les élèves.

Manifestation lycéenne au centre ville.

Deux lycées du centre Var entrent dans le mouvement

jeudi 3 avril 2008

Aujourd’hui jeudi 3 avril, les lycées Janetti (Saint Maximin) et Raynouard (Brignoles) ont été bloqués par les élèves.

A Brignoles les élèves ont ensuite manifesté dans la ville.

Manifestation à 10h place de la Liberté à Toulon

lundi 31 mars 2008

A l’appel de l’UNL et des coordinations lycéennes, avec le soutien d’organisations de salariés.

Beaussier et Langevin toujours bloqués

lundi 31 mars 2008

Les élèves ont reconduit le blocage des deux lycées de La Seyne sur mer.
Ils appellent à la manifestation du 1er avril à 10h, à Toulon.